Fermer
Faites votre réservation

Votre bien-être à portée de main

contact@naturamoun.com

Un oeil sur le « Dialium Guineense » ou tamarinier noir

Par dans Naturopathie africaine avec 12 Comments

Appelé le tamarinier velours, « Solom » au Sénégal, « Chat noir » en Côte-d’ivoire, « Môkè » en Guinée, « Assisouin » au Bénin, et « Attitoè » au Togo, « Velvet tamarind » en anglais, cette espèce fait partie de la famille des légumineuses, les Fabaceae. C’est un arbre d’une hauteur moyenne de 30 m avec une couronne dense verdoyante. Les feuilles sont velues tandis que les fleurs sont blanchâtres. Le fruit est couvert d’un velours noir avec à son centre une pulpe brune-orangée légèrement acidulée et sucrée ce qui rend cette dernière très prisée. L’écorce, les feuilles et les racines aussi sont utilisées pour leurs vertus thérapeutiques.

arbre atitoé

Localisation

C’est une espèce domestiquée en Afrique subsaharienne notamment au Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Côte d’Ivoire, Guinée équatoriale, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Sierra Leone, Soudan, Togo.

afrique subsaharienne

Composition

Son fruit se trouve être très riche en glucose et en fructose en plus d’être une bonne source de fer, de magnésium, de cuivre et de protéines. Présence de tannins et faible niveau d’acide ascorbique.

Tableau: Constituants phytochimiques de l’extrait méthanolique d’écorce de D. Guineense (3)

Tableau constituants

Vertus thérapeutiques

Les fruits sont consommés par les femmes à l’est du Nigéria pour augmenter la lactation et pour prévenir ou soigner les infections génitales. 

Les feuilles réduites en poudre sont pris à l’interne et agissent comme un puissant reminéralisant. Elles ont pour vertus d’améliorer la santé des organes génitaux de l’homme et de la femme. Aucune étude n’a été menée pour le prouver encore. Ce sont des pratiques et informations véhiculées de bouche à oreille et transmises de génération en génération.

D. Guineense est aussi traditionnellement utilisé au Nigéria pour des troubles gastro-intestinaux (diarrhées, ulcères, hémorroïdes) et infections respiratoires  (bronchite, toux sévère). En effet, les médecins traditionnels africains dans la partie Sud-Est du Nigéria prescrivent l’extrait aqueux de la plante pour le traitement de l’ulcère gastrique. Des études ont été menées pour évaluer les effets anti-ulcéreux sur des rats auxquels ont a induit expérimentalement un ulcère avec de l’acide éthanol et de l’indométhacin. L’étude a démontré que l’extrait aqueux protégeait contre les dommages de la muqueuse induits par l’acide éthanol et l’indométhacin. Bien que le mécanisme selon lequel l’extrait aqueux de Dialium guinense produise un effet gastroprotecteur ne soit pas toujours clair, l’extrait des feuilles contient des constituants phytochimiques comme les flavonoïdes. Ces derniers favorisent la formation de la muqueuse gastrique, réduisent la sécrétion gastrique et inhibe la production de pepsinogène ce qui de ce fait réduit les lésions et ulcères gastriques. Les flavonoïdes sont des cytoprotecteurs antiulcérogènes dont leur efficacité a été largement prouvée. (1)

D’autres recherches ont démontré la présence d’agents bactéricides contre Staphylococcus aureus, Staphylococcus pneumoniae, Salmonella typhi, and Candida albicans (2). Cependant, cette activité anti-microbienne est plus importante sous forme de teinture mère. La plante est immergée dans de l’alcool (éthanol) pour faire ressortir tous ses composants actifs. L’utilisation de l’alcool comme extracteur permet une meilleure préservation des extraits mais aussi une meilleure assimilation par le corps.

Autres utilisations

Par ailleurs, les branches de cet arbuste sont découpées en bûchettes et sont vendues au marché pour faire office de cure-dents.

atitoé

Perspectives Afrique

La diarrhée est une des maladies qui sévit le plus en Afrique et qui touche principalement les enfants de moins de 5 ans. (3) L’utilisation de l’extrait aqueux de l’écorce pourrait contribuer à lutter contre cela, ce qui explique son utilisation par les médecins traditionnels.

 

 

Références

(1) http://www.journalijdr.com/sites/default/files/Download%201133.pdf

(2) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3657983/

(3) Ogu GI, Amiebenomo R. Phytochemical analysis and in vivo antidirrhoeal potentials of Dialium guineense (Wild) stem bark extract. J Intercult Ethnopharmacol. 2012; 1(2): 105-110. (http://www.scopemed.org/?mno=22035&html=1)

Partager ceci
À propos de l'Auteur
Mouna Akué

Ma mission: vous offrir des solutions 100% naturelles pour aider à prévenir et à soulager vos maux du quotidien, ainsi que des outils pour mener une vie saine et équilibrée.

12 Commentaires

  1. Carine dit :

    Merci Mouna pour ces informations très intéressantes.?

  2. ali Coulibaly dit :

    bonjour mouna ,j’ai aimé ce que tu fait et je t’en courage a continué, je sui persuadé que tu FAI du bien a des millions de personnes, bonne chance dans ce que tu fait.
    moi je sui allergique a la mangue, qu’elle solution tu peu trouvé pour moi.merci

    • Mouna Akué dit :

      Merci Ali! Si tu es allergique, le mieux c’est de l’éviter carrément surtout si l’allergie s’avère grave. C’est ton corps qui le rejette alors on ne veut pas aller à l’encontre des signes que le corps envoie. Il n’existe pas de traitement curatif. Je te suggèrerais de profiter des autres fruits qui sont tout aussi délicieux 🙂

  3. Mouna AKUE Bonjour,
    Que veut dire les feuilles réduites en poudre sont pris à l’interne ?
    Comment cultiver cette plante ?A partir de combien d’années la plante commence à produire et sous quel microclimat?

    • Mouna Akué dit :

      Bonjour Moumouni,
      Malheureusement je n’ai pas toutes les informations concernant la culture de cette plante. Je me renseignerai sur place et je vous répondrai.
      Pour ce qui est des feuilles réduites en poudre, cela veut juste dire qu’elles sont séchées, moulues et consommées sous cette forme.
      Au plaisir 🙂

  4. Aniouvi dit :

    J’ai toujours voulu avoir des infos sur les multiples fruits, plantes aliments que l’on consomme dan snos pays.
    Merci Mouna! J’adore!

  5. geraldo dit :

    Merci de me renseigner sur le nom de ,,atoclico,  en francais moi je suis au togo c est un fruit que j aime

  6. Magnama dit :

    Bonjour Mouna. Merci pour les informations sur cet arbre dont j’affectionne vraiment les fruits. Je voudrais savoir comment le tamarinier noir se développe à l’âge adulte. Ses racines feraient tomber un mur ? Je le demande parce que j’ai laissé pousser quelques unes de ces graines près de ma clôture. Encore merci pour tes recherches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *