Fermer
Faites votre réservation

Votre bien-être à portée de main

contact@naturamoun.com

6 habitudes alimentaires à adopter et qui changeraient votre vie

Par dans Alimentation africaine avec 1 Comment

Habitude santé n°1: Manger au huitième de ses capacités

Vous devez toujours sortir de table avec une petite faim. Ne jamais sortir avec le ventre lourd. Pourquoi?
1) On évite ainsi les risques de surpoids et l’obésité
2) On n’a pas l’impression d’avoir trop mangé
3) La digestion ne nous fatigue pas
4) Côté esthétique: notre ventre ne prend pas toute la place lol

 

Habitude santé n°2: Vous êtes ce que vous buvez

Il faut boire une eau peu minéralisée. Vérifiez vos bouteilles d’eau.

Lire: L’Eau source de vie

Habitude santé n°3: On remplace le sucre blanc raffiné par du sucre de canne complet

Le sucre blanc raffiné est un VÉRITABLE POISON et DANGER pour notre corps.

En pénétrant notre organisme, le sucre raffiné pompe les autres substances telles que le calcium, les vitamines B et le magnésium. Ce n’est pas pour rien qu’on voit apparaître des décalcifications, des caries ou que les risques d’ostéoporoses augmentent. Ainsi, un excès de sucre diminue nos défenses immunitaires. On devient plus vulnérable aux maladies et infections.

Le sucre blanc raffiné est un sucre dépourvu de mélasse, un sirop épais, moins calorique et riche en oligo-éléments, en vitamines et en minéraux.

Le suc de canne complet est différent du sucre blond et de la cassonade. C’est un sucre directement extrait de la canne à sucre et qui n’a subit aucune transformation donc a gardé toutes ses vitamines et ses minéraux d’origine. Par la présence de ces minéraux, il protège des caries. Mais il a toujours un fort pouvoir sucrant.

Le sucre roux (la cassonade) est tout simplement du sucre raffiné (transformé) recoloré avec de la mélasse ou des colorants chimiques pour paraître « sain ».

Le sucre blond quant à lui est du sucre partiellement raffiné d’où sa couleur blonde et son parfum.

Le SUC DE CANNE COMPLET est plus riche en vitamines et minéraux. MAIS ça reste et demeure du sucre. Une consommation excessive multiplie les risques de diabète et d’obésité. À consommer avec modération!

Vous pouvez aussi utiliser plutôt des sucres naturels comme le miel (qui n’est plus à présenté) et le sirop d’érable (le favori de ma famille canadienne ).

Il y a aussi des substituts de sucre qu’on appelle les « édulcorants » naturels. Dans cette catégorie on a:
Le Katemfe: un arbre originaire de la forêt tropicale africaine dont les fruits possèdent un pouvoir sucrant estimé entre 2000 à 3000 fois plus sucré que le saccharose (le sucre de table). Incroyable non? Je suis toujours fascinée par la richesse de nos terres africaines. Et vous ne savez pas la meilleure. C’est une protéine sucrée du nom de « thaumatine » qui lui confère ce pouvoir sucrant. Ce n’est donc pas une molécule de sucre proprement dite!

La Stevia: issu des feuilles d’un arbre originaire d’Amérique du Sud et qui a un pouvoir sucrant de 100 à 300 fois celui du sucre mais avec un gain de 0 CALORIES.

Habitude santé n°4: L’huile de friture est à utiliser 1 fois

SVP ÉVITEZ DE RÉUTILISER L’HUILE DE FRITURE 10 000 000 000 de fois!!!!!!!

L’huile déjà utilisée contient des particules et des résidus qui s’ils sont de nouveau mis à chauffer peuvent libérer des substances cancérigènes. Je ne veux pas entendre « Quand l’huile est bien noire là le Garba est doux ». Cancer est doux aussi? À un moment donné il faut dire STOP!!
Par rapport au gaspillage vous avez deux options:
– Frire en quantité ce que vous voulez comme ça vous en avez beaucoup que vous conservez au congélateur pour ne pas à en refrire d’autre et par conséquent réutiliser l’huile.
– Utiliser assez d’huile pour la cuisson nécessaire. N’exagérez pas, prenez juste ce qu’il faut.

ATTENTION aux mélanges d’huiles où c’est juste écrit : « HUILE VÉGÉTALE » sans nommer les végétaux utilisés dans le mélange. C’est la PIRE des choses car en Afrique je sais il y en a plein! C’est ce que la plupart du monde utilise pour préparer.

Chaque huile a son niveau de tolérance propre pour la chaleur. Au-delà d’une certaine température non seulement l’huile libère des particules cancérigènes mais aussi perd tous ses bons composants. Imaginez alors qu’on mélange plusieurs huiles qui ont des degrés de tolérance différents. LE BEAU COCKTAIL MOLOTOV quoi!! NON. NON. NON. Il faut bien choisir son huile de cuisson.


Mon conseil:
Utilisez 1 seul type d’huile à la fois pour vos cuissons et fritures. Soit de l’huile d’arachide, de l’huile de coco ou de l’huile d’olive.


L’HUILE D’OLIVE:  Attention de ne pas trop la chauffer. Elle peut tolérer jusqu’à 180°C dans certains cas mais pour préserver tous ses nutriments, c’est meilleur de la consommer crue.

L’HUILE D’ARACHIDE est une huile qui tolère de fortes températures alors elle est idéale pour la friture. Honnêtement je ne conseille que celle là pour la grosse friture. Mais Attention! Tout excès nuit alors trop d’huile d’arachide cause de l’inflammation. Elle est moins bonne pour la santé. Mais je préfère que vous l’utilisiez pour la friture plutôt que d’utiliser les mélanges d’huile plusieurs fois.

L’HUILE DE COCO est idéale pour vos sautés. En plus de parfumer elle ne déverse pas de résidus.

Si vous voulez augmentez votre consommation de bons gras, des acides gras bénéfiques pour la santé cardiovasculaire qui sont généralement appelés des Oméga 3 vous avez de bonnes sources comme:
– L’huile de colza (à consommer cru le plus possible c’est à dire non chauffé)
– La noix de grenoble
– Le maquereau: fumé il perd de sa teneur en oméga 3 alors idéalement légèrement frit ou au four avec un bon sauté de légumes et du riz.. hum j’en salive lol
– La sardine
– L’huile de lin (à conserver au frais et consommer rapidement car rancit vite)
– La crevette

Regardez vos huiles et attention, réduisez les fritures. Rappelez-vous, l’huile d’arachide est inflammatoire alors on ne veut pas causer trop de dégâts en en consommant trop. En mangeant mieux, on éloigne le docteur.

Habitude santé n°5: Stop au sel de table blanc raffiné

C’est le même principe que le sucre. Une fois que vous lisez « raffiné » ou « sel blanc de table », sachez qu’il a perdu toutes ses qualités nutritionnelles. Une surconsommation est mauvaise pour la santé. En plus, vous ne savez pas ce que vous ratez en ne cuisinant pas avec du sel de mer non raffiné:

– Les plats sont plus savoureux.
– Le sel de mer gris (non raffiné) relève mieux la saveur naturelle des aliments et vous n’avez pas besoin de trop saler non plus.
– Plus besoin de « cube maggi » ce poison qui nous tue tous.

Parce que le sel raffiné ne contient plus de minéraux, ils y rajoutent de l’iode (contenu naturellement dans le sel de mer non raffiné) pour diminuer les risques de déficience en iode de l’organisme qui sont à l’origine des nombreux dysfonctionnements de la glande thyroïde comme le goître par exemple. Ils pulvérisent de l’iodate de potassium sur le sel alimentaire raffiné pour y rajouter de l’iode qui normalement à la base se trouve dans le sel à l’état brut.
On trouve dans le sel non raffiné un grand nombre de minéraux comme le sodium, magnésium, calcium, potassium, oligo-éléments, fer, manganèse, zinc, iode, fluor, cuivre, etc.

Saviez-vous aussi que c’est l’ajout d’anti-agglomérants (silicate de calcium) qui fait en sorte que le sel de table ou sel raffiné « coule »? Or le vrai sel de mer ne contient pas d’additifs chimiques donc pas d’anti-agglomérants. Si vous faites attention, vous remarquerez qu’il colle un peu. Les cristaux s’agglutinent un peu entre eux. C’est ce que la nature a prévu pourquoi changer ça?

Conclusion: Quand c’est écrit : « SEL DE MER FIN IODÉ » vous allez sûrement voir ailleurs écrit « SEL DE MER BLANC ». Ce n’est pas parce que c’est écrit « sel de mer » que c’est non raffiné. Le mot « IODÉ » vous met déjà la puce à l’oreille. « SEL MARIN GRIS NATUREL » ça c’est du VRAI SEL.
Vous avez aussi d’autres sels naturels intéressants comme le sel rose d’himalaya ou la fleur de sel. Ils sont plus chers mais très nutritifs aussi. Pour ceux qui ont les moyens gâtez-vous!

Habitude santé n°6: Manger plus de fibres et réduire le temps de cuisson des légumes

Afin de garder toutes les vitamines et minéraux, les légumes sont à cuire légèrement. En Afrique, nous avons trop de plats où la cuisson des légumes se fait de manière excessive. Ainsi, nous sommes confrontés à une population parmi laquelle on retrouve beaucoup de cas de constipation chronique. Nous ne mangeons plus assez de fibres. Les fibres jouent un rôle très important dans le transit intestinal. Elles ne sont pas digérées ni assimilées par le corps. Elles permettent donc d’augmenter le volume des selles et d’éviter la constipation. On retrouve les fibres dans les fruits, les légumes et les graines oléagineuses. Il en existe deux catégories: les insolubles et les solubles.

Les fibres insolubles favorisent un fonctionnement régulier de l’intestin et une bonne santé digestive. Elles sont retrouvées dans la peau des fruits, dans les légumes feuilles, les légumes racines ainsi que dans le son des grains entiers. Les fibres insolubles stimulent les contractions intestinales et augmentent la fréquence des selles tout en augmentant leur volume.

Les fibres solubles, au contact de l’eau elles gonflent, deviennent collantes et forment un genre de gel qui ralentit la digestion mais également diminue l’absorption du cholestérol et des graisses alimentaires. Elles jouent de ce fait un rôle dans la prévention de maladies cardiovasculaires. Elles freinent aussi la montée de la glycémie (le taux de sucre sanguin) donc leur consommation a un gros impact sur la prévention et la gestion du diabète de type 2.

Elles ne sont pas aussi efficaces que les fibres insolubles dans la stimulation du transit intestinal mais elles sont recommandées en cas de diarrhées ou de selles molles. On retrouve les fibres solubles dans les légumineuses (haricots), l’avoine, l’orge, carotte, patate douce, orange.

Il faudrait un bon équilibre entre les fibres solubles et insolubles car les fibres insolubles peuvent être irritantes pour l’intestin de ceux qui souffrent de colon irritable.

Boire beaucoup d’eau, faire de l’exercice physique, gérer son stress et aller à la selle dès que le besoin se présente permettent de prévenir la constipation. 

Info et point de vue naturopathique: La constipation serait une des causes de fibrome chez la femme. Oui vous avez bien lu. Comme mentionné dans cet article, il y a très peu d’espace entre le tube digestif et l’appareil génital de la femme. Ainsi, si on a trop de bactéries dans le tube digestif, ça peut se transférer dans l’appareil génital. Soit le corps répond en emprisonnant ces déchets et cela se manifeste par des fibromes ou soit on a des infections vaginales à répétition. Bien entendu, l’origine des fibromes peut être hormonale aussi mais si on règle les problèmes de constipation en ayant une saine alimentation, on peut réduire voire empêcher le fibrome de grossir. Étonnant n’est-ce pas? Mais tellement révélateur.

Partager ceci
À propos de l'Auteur
Mouna Akué

Ma mission: vous offrir des solutions 100% naturelles pour aider à prévenir et à soulager vos maux du quotidien, ainsi que des outils pour mener une vie saine et équilibrée.

1 Commentaire

  1. manuella dit :

    On apprends beaucoup de choses. Dans quels aliments on trouve les fibres hormis les légumes?
    J’ai une question aussi, avez-vous déjà fait un tableau récapitulatif sur les vitamines et les aliments qui vont avec s.v.p?
    Bon site!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *